L’actualité du 5 au 11 septembre aura été marqué par un attentat manqué à Paris et le sommet du G20.

Photographie : Le Point


France

Attentat manqué à la voiture piégée en plein Paris : trois femmes interpellées

Dimanche dernier, un véhicule contenant des bonbonnes de gaz est découvert non loin de la cathédrale Notre-Dame de Paris. Une « course contre la montre » commence alors jusqu’à l’arrestation des auteures de cet attentat manqué : trois jeunes femmes radicalisées.

Dans la nuit du samedi 3 au dimanche 4 septembre, un employé d’un bar du 4ème arrondissement alerte les autorités d’une voiture suspecte stationnée près du quai de Montebello, aux alentours de la cathédrale Notre-Dame de Paris. En arrivant sur les lieux, les forces de l’ordre trouvent un véhicule de type Peugeot 607, sans plaque d’immatriculation. Une bonbonne de gaz, vide, est posée sur le siège passager avant et cinq autres, pleines cette fois, sont dissimulées dans le coffre. Aucun dispositif de mise à feu n’est retrouvé, cependant une mise à feu a bien été tentée, à deux reprises. Trois des cinq bouteilles portent des traces de gasoil et une couverture retrouvée elle aussi dans le coffre est imbibée d’hydrocarbure. Une cigarette consumée est également dans le coffre eu véhicule. Le Procureur de Paris François Molins souligne la dangerosité de ce matériel : « L’incendie du véhicule, s’il avait pris, aurait entraîné en quelques minutes l’explosion d’une bouteille de gaz, qui aurait suffi à provoquer à elle seule la destruction de l’ensemble du véhicule. »

La piste terroriste est immédiatement confirmée par la découverte d’un carnet contenant des versets du Coran dans le véhicule. L’enquête fait un bond dimanche soir lorsque le propriétaire de la Peugeot 607 signale la disparition de sa fille Ines, fichée S pour avoir tenté de rejoindre la Syrie. Avant de retrouver les trois terroristes, les forces de police procéderont à quatre arrestations mardi et mercredi. Enfin, samedi, un autre mineur sera arrêté dans la capitale.
Mais c’est jeudi que la menace a été à son paroxysme. Les enquêteurs craignent alors une attaque à la Gare de Lyon (Paris). Grâce au téléphone de l’une des trois jeunes femmes, les autorités localisent un appartement dans l’Essonne où les terroristes pourraient se situer. Les policiers se rendent sur place et, lorsque les trois femmes descendent de leur domicile, elles repèrent la présence policière. La plus jeune, Ines attaque un enquêteur au couteau. Les trois islamistes sont finalement arrêtées. Elles sont « âgées de 19, 23 et 29 ans » selon Bernard Cazeneuve. Lors de la perquisition de leur domicile, un testament et un texte d’allégeance à l’État Islamique sont retrouvés. Les enquêteurs dévoilent par ailleurs que les jeunes femmes radicalisées étaient déterminées à venger la mort du porte-parole de Daech, Abou Mohammed Al-Adnani.

Les relations des terroristes avec de nombreux autres islamistes radicalisés sont importantes. Se trouvent parmi leur réseau des proches des auteurs des attentats qu’a connu la France depuis 2015. D’Amedy Coulibaly, le tueur de l’Hyper Casher à Rachid Kassim, un donneur d’ordre suspecté d’être impliqué dans l’assassinat du Père Jacques Hamel.  L’une des trois jeunes femmes, Sarah fut même la promise de Larossi Abballa, qui avait assassiné un couple de policiers à Magnanville en juin dernier.

Ainsi, cet attentat déjoué s’inscrit dans la lignée des attentats survenus en France pendant l’été 2016. En effet, les modes opératoires de l’État Islamique semblent assez peu planifiés depuis Nice. Ici, les jeunes femmes ont tenté à deux reprises de mettre le feu aux bonbonnes de gaz en vain et se sont ensuite enfuies en confondant des garçons de café avec des policiers en civil.
Mais par ailleurs, cette tentative d’attaque terroriste est un mode opératoire complètement nouveau pour Daech. Tout d’abord, l’organisation terroriste a pour la première fois confié un projet d’attentats à des femmes seules. Pour François Molins, « le passage à l’acte de femmes téléguidées depuis la Syrie prouve que l’État Islamique entend en faire des combattantes. » Enfin, l’EI n’avait jamais tenté un attentat à la voiture piégée en Occident.
Cet attentat manqué à la voiture piégée inquiète donc de part son nouveau mode opératoire et par l’âge des victimes, presque adolescentes… À ce jour en France, 35 mineurs ont déjà été mis en examen pour radicalisation.

En bref

PRIMAIRE DE LA DROITE – Les candidats à la primaire de la droite et du centre devaient avoir déposé leurs parrainages d’élus et de militants pour vendredi 9 septembre. Huit des treize candidats initialement en lice participeront au scrutin du 20 novembre : Nicolas Sarkozy, Alain Juppé, François Fillon, Bruno Le Maire, Nathalie Kosciusko-Morizet, Jean-François Copé, Hervé Mariton et Jean-Frédéric Poisson.

GAUCHE – François Hollande a tenu un discours sur le thème de la « démocratie face au terrorisme » jeudi 8 septembre à Paris. Le Président de la République y a défendu son bilan et semblait poser les bases d’une campagne pour 2017…

MANIFESTATION – Dimanche 4 septembre dernier, plusieurs milliers de membres de la communauté asiatique de Paris a manifesté dans les rues de la capitale contre les violences qu’ils subissent.

IMPÔTS – 9 mois avant l’élection présidentielle, Michel Sapin, Ministre des Finances a annoncés une baisse d’impôts d’un milliard d’euros qui touchera 5 millions de foyers.

SPORT – Les Jeux Paralympiques de Rio ont débuté mercredi 7 septembre. La France a déjà remporté deux médailles d’or : l’une en judo pour Sandrine Martinet et l’autre pour Marie-Amélie Le Fur en saut en longueur.

International

G20 : réfugiés, relance budgétaire, mondialisation, évasion fiscale.

La Chine a accueilli le sommet du G20 ce dimanche 4 et lundi 5 septembre à Hangzhou, capitale de la province de Zhejiang. Les dirigeants des pays développés et émergents se sont réunis afin de débattre des sujets géopolitiques de ces derniers mois, dans une actualité chargée de tensions. En effet, le Brexit, la menace terroriste, le coup d’État en Turquie à la mi-juillet ainsi que la contestation de l’ouverture des marchés internationaux dressent la toile de fond des discussions du sommet.

Tout d’abord, la question de la crise des réfugiés en Europe a été un enjeu majeur de ces deux journées de réunion en Chine. Alors que le G20 débutait, Donald Tusk, président du conseil Européen déclarait dimanche que « les capacités de l’Europe pour accueillir de nouvelles vagues de réfugiés, sans oublier les migrants clandestins, sont proches de leurs limites ». Il avait alors appelé les dirigeants présents à se mobiliser face à cette situation. A-t-il été entendu ? Oui et non… Bien sûr, le communiqué concuant les deux jours de sommet mentionnait la question des réfugiés en appelant tous les pays à « renforcer leur aide » et à mieux « coordonner leurs efforts à l’échelle mondiale ». Seulement, cette déclaration n’engage en rien les Chefs d’État du G20…

Ce sommet international représentait par ailleurs un enjeu important concernant l’économie. En effet, les pays représentés lors du G20 constituent 85% de la richesse mondiale…
La relance budgétaire de l’économie mondiale constitue un objectif de taille après la crise généralisée de 2007-2008. Alors que la croissance entame sa reprise dans la plupart des pays européens, le Président Chinois Xi Jinping appelle à « rallumer le moteur de la croissance par l’innovation », « notamment en accordant la priorité aux investissements de haute qualité ». Concrètement, cette relance budgétaire vise à recourir davantage aux dépenses publiques afin de mieux les répartir.
Le commerce international était par ailleurs l’un des thèmes majeurs de ce sommet. 2016 a été l’année des restrictions contre le commerce mondial, qui ne dépasse pas la barre des 3% de progression cette année. Il faut dire que le Brexit et l’opposition claire de la France, de l’Allemagne, d’Hillary Clinton et de Donald Trump concernant le Tafta (Traité de libre-échange transatlantique) n’ont pas faciliter les choses… Lors d’une conférence de presse concluant le G20, Christine Lagarde, présidente du FMI a tenu à défendre la mondialisation : « Il y avait de la détermination dans la salle pour mieux identifier les bénéfices du commerce afin de répondre aux critiques populistes et faciles contre la mondialisation ». « Le grand public doit être informé plus efficacement des bénéfices des échanges et de l’ouverture des marchés » a-t-elle déclaré.

Enfin, ce sommet du G20 a été l’occasion de prendre des mesures face à l’évasion fiscale. Pascal de Saint-Amans, directeur du centre de politique et d’administration fiscale de l’OCDE (Organisation de Coopération et de Développement Économiques) l’a d’ailleurs affirmé : « Plus que jamais, la lutte contre les paradis fiscaux est l’une des priorités du G20 ». Après le scandale des Panama Papers, les Chefs d’État présents en Chine dimanche et lundi ont chargé l’OCDE de produire pour juin 2017 une liste noire des pays inactifs dans la lutte contre l’évasion fiscale. Selon Pascal de Saint-Amans, figurer sur cette liste noire aura un impact économique majeur sur les pays en question.

Les dirigeants du G20 auront abordés des sujets exhaustifs et cruciaux en terme de politique internationale. Mais le manque d’accords et d’engagements concrets face à ces thèmes est néanmoins à déplorer. Une question se pose donc désormais : les déclarations faites lors de ce G20 seront-elles suivies d’actes ?

En bref

CORÉE DU NORD –Vendredi 9 septembre, un nouvel essai nucléaire a provoqué un séisme de magnitude 5,3 en Corée du Nord. Cette nouvelle provocation de la part de Pyongyang inquiète sérieusement la communauté internationale.

ALLEMAGNE – Les élections régionales dans la région de Mecklembourg-Poméranie-Occidentale ont eu lieu dimanche 4 septembre dernier. Le Parti social-démocrate ainsi que le parti d’extrême droite Alternative pour l’Allemagne (AfD) ont respectivement remporté 30 et 22% des voix contre 19 pour le parti de la Chancelière allemande, la CDU.

ÉTATS-UNIS – Les Etats-Unis commémorent le tragique quinzième anniversaire du 11 septembre 2001. Une minute de silence a été observée à 8h46 (heure locale) à New York en hommage aux victimes.

ENVIRONNEMENT – Dix mois après la COP21, la Chine et les Etats-Unis ont ratifié l’accord négocié en novembre à Paris. À ce jour, 26 pays ont déjà signé puis ratifié le texte.

BANGLADESH – Un incendie important s’est déclaré samedi dans une usine d’emballage au nord de Dacca, à la suite de l’explosion de ses chaudières. Les premiers bilans font été de 29 morts et de 70 blessés.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s